Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mondialisation

  • Souriez, ce n'est pas la crise pour tous !

    Mondialisme.jpgLes résultats de la vente aux enchères le 12 novembre 2013 chez Christie’s à New York se sont élevés à plusieurs centaines de  millions d’€uros.

    Quel particulier, société, association ou administration publique peut aujourd’hui encore se permettre de débourser 142 millions de dollars pour un triptyque de Francis Bacon, intitulé « Trois études de Lucian Freud » ? Ou 83 millions $ pour un diamant rose de 59 carats, adjugé chez Sotheby’s ?

    La crise financière et bancaire visiblement n’a pas affecté tout le monde avec la même rigueur.

    Christie’s, encore, a proposé aux enchères 443 fûts (228 litres/pièce) lors de la 153ème vente des Hospices de Beaune, dont les prix ont augmenté de 20% par rapport au record historique de 2012.

    Selon le dernier rapport annuel sur la richesse mondiale publié par Capgemini, le « club des millionnaires » (en dollars), qui avait perdu 2 millions de ses membres, pour ne plus compter que 8.600.000 d’élus à fin 2008,  s’est étoffé à 12 millions dans le monde à fin 2012.

    Concernant les « riches » (plus de 30 millions de dollars) ils sont passés de 78.000 à 111.000 entre  2008 et 2012 (soit + 50% !). A eux seuls, ils détiennent maintenant 35% des richesses de la planète…

    Retenons que si les avoirs des 8,6 millions de millionnaires (en dollars) avaient fondu de 20% en 2008 et ne s’élevaient plus qu’à 41.000 milliards de dollars, ceux-ci se chiffrent à 46.200 milliards $  à fin 2012, soit quand même 12% de mieux pour les 12 millions de nantis. Et 2013 se présente comme un cru exceptionnel pour le club des milliardaires qui aurait engrangé des plus-values fantastiques.

    Alors que la secte des affairistes de la charité harcèle sans cesse notre portefeuille pour une aide financière en faveur des sinistrés, des affamés, des nécessiteux et des oubliés du monde entier, une seule ponction de 1% sur les avoirs ci-dessus (462 milliards $) éradiquerait la famine en Afrique ou règlerait le problème des laissés pour compte en Haïti, ou des populations déplacées en Jordanie, en Turquie ou en RDC et ce, pour les décennies à venir.

    En s’adressant aux 1.426 milliardaires qui possèdent 5.400 milliards de dollars, on pourrait régler une fois pour toutes les effets mortels du paludisme et du choléra au niveau de la planète, par exemple.

    L’Afrique compte quant à elle 55 milliardaires (dont 55 au Nigéria, 9 en Afrique du Sud et 8 en Egypte) pour un total de 144 milliards $…mais on n’en parle pas trop.

    La Chine  (qui compte quand même 400.000 millionnaires)  dispose de réserves de change considérables, outre son matelas de près de 1.400 milliards de dollars d’obligations américaines, accumulées depuis le début du 21ème siècle.

    Ce pays, (tel que cela avait été confirmé par un article de J.Stroupe, dans l’Asian Times du 19/3/2009), se déleste toujours en douce de ses dollars, les transfère discrètement à des fonds ou des sociétés d’état, pour acheter, depuis plusieurs années, des ressources minières et pétrolières, des entreprises agro-alimentaires sur tous les continents et des terres arables essentiellement en Amérique du Sud et en Afrique.

    Précisons aussi que les Fils du Ciel, raflent des matières premières stratégiques à tour de bras, partout dans le monde, et constituent des stocks en prévision du futur, …comme des écureuils. L’objectif de Pékin étant de réduire massivement son exposition au cours du dollar à  un an au plus.

    Erik Berglof –chef économiste à la BERD- avait estimé le 15 juin 2009, que « le pire de la récession est à venir », ce à quoi Nelly Kroes –commissaire européenne à la concurrence- en a rajouté une couche en déclarant que « les banquiers réalisent qu’il y a toujours quelque chose de pourri dans le placard » et que « l’on n’était pas au bout des conséquences de cette récession ! ».

    Fin 2013, on n’a toujours pas vu le bout du tunnel en Europe et  2014 s’annonce assez lugubre.

    C’est pourquoi les riches achètent des œuvres d’art uniques et les chinois des mines de cobalt en Afrique ou des vignobles en France !

    Pieter KERSTENS.

  • Licenciements chez Merck : double jeu et hypocrisie des syndicats du Système

    Communiqué de Presse de Nicolas Bay, Président du Groupe FN au Conseil Régional de Haute-Normandie, membre du Bureau Politique du FN :

    Le laboratoire pharmaceutique américain Merck va supprimer 4000 postes en France et la Haute-Normandie est directement touchée puisque 200 emplois vont disparaître avant le 31 décembre sur le site d’Eragny-sur-Epte (Oise), près de Gisors. De nombreux salariés de ce site habitent notre région.

    Une nouvelle fois, les organisations syndicales du Système, la CGT en tête, vont faire semblant de s’offusquer. Ils veulent surtout canaliser la colère légitime des salariés et conserver leurs avantages, leurs privilèges et leurs permanences syndicales. Mais en réalité, ils s’inclinent à chaque plan de licenciement et négocient en secret avec le grand patronat et le gouvernement.

    Ces syndicats, pilotés par les partis de gauche, ont toujours été favorables à la globalisation. Ils sont internationalistes, ils ont continuellement milité pour la suppression des frontières dans tous les domaines.

    Ces dix dernières années, sous le pouvoir Sarkozyste, la France a perdu près de 500 000 emplois industriels. La syndicats assistent au spectacle des délocalisations et des fermetures d’usines sans pouvoir agir. Ils sont en fait les complices de l’ultra-libéralisme et de ce saccage économique. Ils sont en revanche plus efficaces pour défendre les clandestins et demander leur régularisation ! Voilà d’ailleurs un point commun de plus avec le MEDEF de Mme Parisot, qui vois là un moyen efficace de faire baisser les salaires des travailleurs français.

    Seules les propositions de Marine Le Pen et du Front National sont en mesure aujourd’hui de sauver nos emplois par le rétablissement des frontières nationales et européennes afin de protéger notre économie, nos industries et le pouvoir d’achat des Français. Il faut également permettre la création de véritables syndicats, représentatifs et indépendants, pour défendre efficacement les travailleurs et leurs intérêts.

    Source : Front National

  • Un livre essentiel : "Au coeur du pouvoir" par Emmanuel Ratier

    Une grande nouvelle : le nouveau livre, Au Coeur du pouvoir (plus de 700 pages, en petits caractères comme d'habitude), sort cette semaine. Il s'agit de l'unique enquête détaillée et précise sur le premier club d'influence en France, le club Le Siècle. Il comprend l'histoire intégrale de ce cercle, son système de fonctionnement et de cooptation, l'histoire de son fondateur, et surtout un dictionnaire biographique détaillé de tous ses membres depuis une quarantaine d'années, soit environ 2000 personnes (il y a environ 500 membres, mais en 40 ans, cela fait environ 2000 personnes qui se sont succédé), à jour à fin 2010.

    Ces 2000 personnes sont celles qui ont dirigé la France et qui dirigent notre pays depuis 40 ans. Il s'agit des principaux hommes politiques, des patrons de journaux et présentateurs de télévision, des grands hommes d'affaires et des financiers et des "hommes de l'ombre" dont vous ignorez l'incroyable pouvoir. Ils représentent la quintessence du pouvoir oligarchique français, concentrant entre leurs mains l'essentiel du pouvoir et sans doute près de 90% du PIB français. On y compte des personnalités aussi bien de droite que de gauche (chaque gouvernement comprend au moins la moitié de membres du Siècle, en général le Premier ministre et presque tous les présidents de la République). Ce sujet est au coeur de l'actualité avec la mise en cause aujourd'hui des supposées "élites", avec leurs multiples défaillances dans le déclenchement de la crise financière et économique actuelle et leur volonté scandaleuse de faire passer leurs intérêts financiers personnels avant ceux de la nation à laquelle ils appartiennent. Ils sont les parfaits représentants de cette "superclasse mondialisée", expression dont Jean-Yves Le Gallou semble être le créateur.

    Vous trouverez tous les renseignements dans le dépliant ci-joint. Il comprend un bon de commande et des extraits du livre (sommaire, introduction, quelques pages de biographies).

    Je vous demande de faire le maximum pour faire connaître ce livre auprès de vos amis en achetant ce livre et en envoyant à vos amis ce message avec le document ci-joint.

    Vous pouvez passer commande par internet auprès de
    ww.librairiefacta.com

    Je vous recommande également de visiter le site
    www.lesiecle.info

    Au Coeur du pouvoir.. qui centralise toutes les informations sur ce cénacle d'influence et a courageusement décidé de vendre

    J'espère vivement pouvoir compter sur votre soutien car, comme vous le savez, tous les médias traditionnels me sont interdits.

     

    Amicalement

    Emmanuel Ratier

     

    NB : Pour ceux qui voudraient avoir une idée de ce dont on parle, écoutez l'émission de Méridien Zéro, consacrée à ce sujet  :

    "Cette émission était spécialement consacrée aux centres de pouvoir (clubs, loges, réseaux, coteries, lobbies...) et axée plus particulièrement autour du club "Le Siècle". Pour l'occasion, Méridien Zéro recevait le spécialiste du sujet en la personne d'Emmanuel RATIER (journaliste, écrivain et éditeur)."

     

    http://meridienzero.hautetfort.com/archive/2010/11/29/podcast-de-l-emission-du-28-novembre-2010.html

  • Disney et la propagande mondialiste

    Disney-politiquement-correct.jpg

     

    Avec “La princesse et la Grenouille”, l’industrie Disney enterre les racines européennes de contes magnifiques tels que “La petite sirène” de Hans-Christian Andersen, “Blanche-Neige” des frères Grimm ou encore, “Cendrillon” de Charles Perrault.

    Depuis 1992, les princesses valorisées à l’écran par le géant américain sont toutes issues de la “diversité”. Dans “Aladdin”, l’orientale Jasmine triomphe. Puis, en 1995, l’indienne Pocahontas devient un nouveau modèle. Enfin, douze ans avant Tiana, tandis que la mondialisation marchande et humaine s’intensifie, l’Asiatique Mulan se révèle la nouvelle égérie de Disney. Sous la férule de l’ultrasioniste Michael Eisner, le patron de Disney, la propagande mondialiste tourne à plein régime.

    Source : Défense de la race blanche

  • Tous pourris

    Pourris, ces histrions du foot qui ont révélé à l’occasion de la coupe du monde, à des millions de gogos qui les adulaient, qui ils sont vraiment : des gens qui n’agissent que pour le fric (beaucoup, beaucoup de fric), méprisent la France qui les nourrit et qu’ils conchient en toutes occasions. Et, cerise sur le gâteau : qui sont totalement racistes, les Blacks exigeant l’élimination des Maghrébins ou d’un malheureux Breton perdu dans cette galère. Elle qui avait avalé bien des couleuvres pour rester « politiquement correcte », la ministre Roselyne Bachelot a dû le reconnaître en pleine Assemblée nationale (après avoir déclaré le 19 juin « C’est quoi ce merdier ? »), tandis que sa « collègue » Rama Yade roulait des yeux ronds mais se taisait, oubliant de prendre la défense des ses « frères » de race…

    Pourris, ces gens censés nous gouverner : un récent sondage indiquait que 64 % des Français considèrent que les politiciens (droite et gauche confondues) sont corrompus. Ce n’est certes pas ce qui peut surprendre ceux qui suivent attentivement l’évolution de la situation dans ce pays qui s’appelle encore la France (une appellation de plus en plus usurpée car les Francs seraient bien étonnés par le spectacle qu’offre le territoire auquel ils ont légué leur nom…). Mais au fur et à mesure que les épisodes du feuilleton Woerth-Bettencourt s’alignent les uns derrière les autres, on découvre bien des choses. C’est l’histoire de la pierre, banale et innocente, qu’on soulève : dessous grouillent des bestioles peu ragoûtantes. Les « affaires », note Roland Cayrol (fondateur de l’institut de sondages CSA), « soulignent le décalage entre les élites et le pays (…) Dans le contexte lourd à vivre, les affaires mettent le doigt là où ça fait mal. Elles donnent l’idée que la rigueur ne concerne pas tout le monde (…) Ce qui est nouveau, c’est que jamais la demande de justice, d’égalité, n’a été aussi forte qu’aujourd’hui. Le fossé se creuse » (Le Monde, 15 juillet). Le petit Sarkozy est évidemment largement responsable de la débandade de son camp. Ainsi que le souligne Jérôme Bourbon, « désormais le personnage est tellement démonétisé, discrédité, décrédibilisé et il a beau dire ou promettre quoi que ce soit les gens n’y croient plus : c’est cause toujours tu m’intéresses » (Rivarol, 16 juillet).

    Pourris, ces gens des arts et des lettres censés être une élite intellectuelle. Ainsi, l’un des fleurons du gang, Bernard-Henri Lévy, est heureux : son congénère Polanski, ce « Franco-Polonais » (sic) amateur de chair fraîche, est désormais tranquille dans ce pays si accueillant et si compréhensif qu’est la Suisse. Polanski peut remercier tous ses congénères qui, comme un seul homme, se sont mobilisés pour se répandre en lamentations sur son triste sort. Congénères ? Le Larousse donne la définition : « qui est de la même espèce ». Si vous voulez savoir quelle est l’espèce concernée, regardez de près qui sont les soutiens de Polanski… Ceux qui auront trouvé auront droit, en cadeau, à un manuel d’anthropologie. Rivarol a écrit un jour : « Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir ». Serions-nous en 1788 ?

    Pierre Vial

    Source : Synthèse Nationale

  • Du dialogue aux Protocoles prémonitoires

    Par Yvan Benedetti,
    Directeur de Droite Ligne

    On me reproche de citer les Protocoles des sages de Sion, vieux texte de référence de la propagande antisémite. On sait que ce brûlot, un des succès d’édition de l’entre-deux-guerres fut confectionné par le socialiste Urbain Gohier à partir du texte de Maurice Joly Dialogues aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, un pamphlet publié depuis la Belgique sous le Second Empire pour dénoncer la censure d’État sur la presse. Ce pamphlet concourut-il à faire chuter Napoléon III au même titre que La Lanterne d’Henri Rochefort ? Rien n’est moins sûr… Toujours est-il que l’auteur, dans sa rage à démonter la mise en place d’un régime qui préfigure ceux du XXe siècle, imagine tous les moyens dont se doterait le dictateur ultime pour asseoir sa domination sur un peuple sans recours face à la destruction de toutes ses défenses naturelles.

    Urbain Gohier, pacifiste enragé qui s’était illustré dans la dénonciation du militarisme et des horreurs de la campagne de Madagascar, avait viré sa cuti après l’affaire Dreyfus (qu’il jugeait traître à la patrie parce que militaire et non parce que Juif !), et consacra le reste de sa vie à fustiger le capitalisme international qui commençait à éclore. Ce socialiste énergique (c’était avant les théories marketing de la société du «care» chère à Mme Aubry) estimait que la création d’un monde dirigé par ce que ses continuateurs ont nommé la fortune anonyme et vagabonde, destructrice des identités et des peuples qui pourraient lui résister, était le fait d’apatrides, c’est à dire des Juifs. Il imagina donc un Congrès juif mondial où ces derniers, ameutés de tous les pays du globe, venaient concevoir le projet de domination mondiale qu’il leur prêtait. Ce sont les Dialogues de Joly qui lui servirent de trame pour mettre en scène cette planification de hold-up mondial sur les nations.

    Tout le monde sait que les Protocoles sont un faux.
    Adolf Hitler peu suspect de sémitophilie, le déclare lui-même dans son célèbre Mein Kampf. Depuis, la généalogie des Protocoles a été étudiée de manière scientifique par Henri Rolin dans l’Apocalypse de notre temps, puis par Pierre-André Taguieff qui a laissé sur la question un texte très fouillé.

    Je ne suis en aucun cas tenant des théories conspirationnistes d’Urbain Gohier.

    J’observe seulement que les moyens imaginés par Maurice Joly comme étant ceux que devrait utiliser un dictateur mondial pour asservir les peuples ont de fait été utilisés : suppression des frontières, des monnaies nationales, mise en œuvre d’une législation internationale, instauration d’une censure d’État sur l’interprétation du passé… Je ne peux manquer de penser quand je vois l’érection de la société mondialisée à ce vieux texte du militant sincère de la liberté qu’était Maurice Joly.

    Que j’aie employé le titre des Protocoles au lieu de celui du Dialogue aux enfers donnera sûrement du grain à moudre à tous les psychanalystes de France et de Navarre qui ont bien besoin de faire oublier la récente charge qu’ils ont subie de la part de Michel Onfray. Mais sous sa forme originale ou sous celle détournée par Urbain Gohier, ce texte qui dénonçait la mainmise d’un système autoritaire destructeur des État et des peuples reste pour moi fondamental et la clairvoyance pessimiste de son auteur voilà 150 ans demeure, à mon sens, admirable.

    Toutes ces forces agissant de manière non concertée dans la même direction pour des raisons diverses et parfois opposées s’inspirent d’une doctrine non écrite mais présente partout qu’on a appelée le mondialisme. Je dénonce cette idéologie morbide depuis toujours.

    Ma comparaison de la situation présente avec les objectifs que l’auteur des protocoles prête aux comploteurs qu’il met en scène s’arrête à cette situation. Pour le reste, le complot juif dont on voudrait me prêter la dénonciation n’est pas un complot – des intérêts convergents s’étant manifesté en faveur de l’instauration d’une société mondiale. L’idéologie mortifère du mondialisme est malheureusement la chose du monde la mieux partagée et ma plus grande consternation est de voir un nombre si important de mes compatriotes céder aux sirènes de l’internationalisme et au messianisme de la société métissée.

    Toute cette histoire prouve que je fais de la politique et pas de la communication, que je préfère le fond à la forme. J’ai employé une référence très connotée mais en tant que conseiller municipal de Vénissieux, j’ai vu trop souvent les énormes méfaits du mondialisme sur notre peuple et sur ceux – victimes tout autant – que le système a déracinés pour le faire venir échouer ici…

    Les gens à l’esprit indépendant (il en reste en France) ne manqueront pas de relever d’où vient l’attaque. Les anarchistes en peau de lapin de Charlie-Hebdo déjà récemment discrédités par leur affaire avec Siné viennent de prouver une nouvelle fois qu’ils sont les valets du système politico-médiatique en place. Qu’ils aient choisi de faire figurer à la une du numéro qui m’incrimine une caricature de Sarkozy en fou du roi (qui remplacerait les récents épurés de France inter) est assez amusant. Ce sont eux qui amusent le système ; système qui se laisse un peu titiller, tant qu’on est d’accord avec lui sur l’essentiel : la mondialisation et la destruction des nations.

    (*) Yvan Benedetti, directeur de Droite Ligne et du site Jeune nation, militant nationaliste exemplaire et conseiller municipal FN de Vénissieux, s’est vu dernièrement accusé par Charlie Hebdo d’avoir meployé comme réfférence les contreversés Protocoles des sages de Sion.


    Source : Altermedia

  • Le chômage expliqué aux nuls

    pole_emploi.jpgVoici un fichier qui résume bien les principales causes du chômage en France et en Europe de façon plus générale. Plus clair et plus efficace que les plus ardues démonstrations des économistes, ce document mérite de circuler largement. Alors n'hésitez pas.

    chomage.pdf