Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Douce France

  • Le piège mortel du Pacte mondial pour les migrations de l’ONU

    En avant-première, l'article qui paraitra dans le prochain numéro (n°50) de la revue Synthèse nationale.

    Le « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières », conçu par l’Organisation des Nations Unies ne vise, ni plus ni moins, qu’à déréglementer l’immigration et à en faire disparaitre la notion même. Ce sera la fin de l’immigration, des politiques migratoires et des quotas pour la consécration du droit humain universel de s’établir où et quand bon lui semble.

    Les 10 et 11 décembre prochain, la quasi-totalité des 192 États-membres des Nations Unies devraient signer, dans le cadre d’une cérémonie officielle qui se tiendra au Maroc, à Marrakech précisément, un accord de l’ONU, le « Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulée ». Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a exprimé son espoir de bâtir avec les 193 États-membres « un cadre mondial pour une immigration sans entrave ». Ce pacte représentera l’ultime étape d’un processus entamé il y a dix-huit mois, avec la signature de la Déclaration de New-York pour les réfugiés et les migrants, adoptée à l’unanimité lors de l’assemblée générale des Nations unies, en septembre 2016.

    Ledit accord, visant officiellement à améliorer leur gestion administrative de l’immigration déboucha sur un Pacte mondial sur les réfugiés, d’une part, et sur le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, d’autre part. Ce dernier, imaginé et conçu pour imposer aux États signataires des directives en matière de gestion et d’accueil de l’immigration, consacre, ni plus ni moins que la disparition même de la notion d’immigration pour imposer un droit perpétuel et universel de tout homme à migrer où bon lui semble. Il constituera le premier document international sur la gestion des migrations et la tentative la plus intrusive, à ce jour, de gouvernance internationale.

    Ce pacte entérinera la fin des politiques migratoires nationales et européenne, ce qu’ont bien compris les Etats-Unis en se désolidarisant dès le mois de décembre 2017 de la démarche. Ils furent suivis dans leur retrait par Israël, la Hongrie, l’Autriche, l’Australie, la Bulgarie, la République tchèque et la Pologne dont le Premier ministre, Mateusz Morawiecki rappelait récemment la priorité absolue de protéger les frontières et contrôler les migrations. Pour l’Autriche, le vice-chancelier du FPÖ, Heinz-Christian Strache, rappela que « l’immigration n’est pas et ne peut pas être un droit humain », ajoutant que le pacte représente une menace pour la souveraineté nationale. Un bon sens aux antipodes des prises de position du président français Emmanuel Macron affirmant, sans surprise, depuis une conférence de presse tenue à Bruxelles le 19 novembre dernier, l’entier soutien de la France au « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières ».

    Un pacte qui imposera aux nations le brassage des populations

    À l’étude de ce pacte concocté dans la plus grande discrétion, comme c’est le cas chaque fois qu’il s’agit de ne pas inquiéter le bon peuple avant de lui asséner un mauvais coup, on commence à mesurer l’origine, les raisons et les conséquences de l’apparition relativement subite du terme « migrant », curieusement et rapidement imposé par l’ensemble de la classe médiatique et politique dès les débuts de la déferlante migratoire et de la réalisation des prémices du « Camp des saints ». Exit l’émigré et l’immigré légal ou non, clandestin, climatique ou bénéficiaire de l’asile qui se métamorphosa ainsi en quelques semaines en migrant, citoyen du monde, libre de s’établir où et quand bon lui semble sans limitation aucune.

    La signature de ce pacte consacrera non seulement la fin des politiques migratoires et des quotas mais aussi jusqu’aux notions même d’immigration et d’étranger : il prépare et organise la submersion du monde occidental, augurée froidement depuis des décennies par la science démographique, principal alibi de la folie migratoire de l’ONU.

    Minimiser l’impact de ce texte en affirmant, par exemple, comme certains, que ce pacte serait inapplicable et que, même signé, il demeurerait par conséquent inopérant, l’ONU ne possédant pas les moyens de le faire appliquer, relève de la plus stupéfiante des inconséquences alors qu’il ôterait à l’évidence aux signataires toute possibilité de maintenir le moindre traitement différencié qui soit en faveur des nationaux dont l’appellation perdra de fait toute signification. Il n’est quand même pas bien difficile d’anticiper qu’aux préconisations et contorsions pédagogiques des débuts succédera immanquablement, à plus ou moins bref délai, la coercition.

    Il semble même évident que ce pacte s’imposera rapidement aux nations au titre du droit international et sonnera, de ce fait, le glas de toute politique nationale en matière d’immigration. Certains commencent à comprendre, mais un peu tard, que l’affaire vient de loin et que l’opprobre jetée depuis plusieurs décennies sur les défenseurs et le concept de préférence nationale contribuait à désarmer moralement et intellectuellement des populations dont les mondialistes s’étaient jurés la disparition ou tout au moins la fin de leur homogénéité ethnique. Face à des populations anesthésiées par le plus épais des matérialismes et une perte de repères en grande partie causée par la baisse du niveau d’enseignement et l’abrutissement généralisé lié à la baisse du niveau de l’enseignement, au foisonnement et à la lobotomisation numériques, ces derniers ne dissimulent d’ailleurs plus leur projet de domination mondiale et il semble déjà loin le temps où seuls quelques auteurs non conformistes alertaient sur le complot mondialiste ourdi par différents cénacles plus ou moins occultes tels que Bilderberg, la Trilatérale, le Concil of Foreign Relations, la Franc-maçonnerie, le sionisme international dont les desseins convergent malgré les inévitables oppositions et rivalités. Quelques courageux précurseurs ont alerté à temps et à contretemps dont Henry Coston, Jacques Ploncard d’Assac, Jacques Bordiot, Léon de Poncins, Yann Moncomble, Pierre Virion et un certain nombre d’autres chercheurs catalogués conspirationnistes pour n’avoir fait qu’alerter sur ce que chacun peut aujourd’hui constater. Complotistes hier, visionnaires aujourd’hui pour avoir dénoncé et analysé, il y a plusieurs décennies déjà, l’engrenage mondialiste. Plus besoin donc de se cacher et même les journaux à fort tirage évoquent aujourd’hui banalement des notions naguères férocement taboues telles que mondialisme, gouvernance mondiale, abolition des frontières, monnaie unique…

    L’acharnement de l’ONU contre les souverainetés nationales

    La résolution 71/80 adoptée le 6 avril 2017 par l’assemblée générale des Nations unies ne fait d’ailleurs aucun mystère des ambitions du texte, lorsqu’elle affirme « Rappelant également que le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières constituerait un ensemble de principes, d’engagements et d’accords entre les États Membres concernant les migrations internationales sous tous leurs aspects, qu’il serait une contribution importante à la gouvernance mondiale et renforcerait la coordination s’agissant des migrations internationales, qu’il proposerait un cadre pour une coopération internationale globale en matière de migrations et de mobilité humaine (…) ». Le complot d’hier se répand aujourd’hui, dans sa phase ouverte, comme une évidence incontournable et dans une indifférence quasi généralisée.

    Jamais consulté au sujet d’une immigration qu’ils subissent de plus en plus péniblement, les peuples continuent d’ignorer ce qui se prépare, se limitant le plus souvent à subir, avec une passivité surprenante, les effets tangibles et quotidiens d’une immigration folle. Combien savent, par exemple, que le texte évoqué stipule que les « réfugiés et migrants bénéficient des mêmes droits de l’homme universels et des mêmes libertés fondamentales (que les nationaux), droits qui doivent être respectés, protégés et déployés à tout moment. » (Préambule, section 4). Des mêmes droits, donc, de tous les droits dont ils disposent, que ces immigrés soient légaux ou illégaux, prétendument clandestins ou non, en matière de vote, de protection sociale, de logement, d’éducation, de santé… Le texte abolit en effet, de fait, toute différenciation entre immigration légale et illégale, de travail ou au titre de l’asile.

    Devant cette course folle au chaos, la mission américaine auprès de l’ONU a informé par la voix de son ambassadrice, Nikki Haley, son secrétaire général que les États-Unis mettaient fin à leur participation au Pacte mondial sur la migration, conformément à la décision prise dès le mois de décembre 2017 par Donald Trump. Elle précisa que « l’approche mondiale de la Déclaration de New-York est juste incompatible avec la souveraineté américaine ». Est-il nécessaire de préciser que Barak Obama était un partisan acharné dudit pacte ?

    L’Arlésienne des bienfaits de l’immigration

    Face à des réticences légitimes, la représentante spéciale du Secrétaire Général pour les migrations internationales, Louise Arbour, après avoir rappelé que « l’adoption du Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière en décembre à Marrakech sera “un moment décisif” pour l’élaboration des politiques mondiales en matière de migration » a admis du bout des lèvres qu’il y a “des cas où la migration internationale peut avoir des effets négatifs, par exemple lorsque d’importants flux de migrants ont des effets déstabilisateurs à court terme sur les marchés du travail locaux mal réglementés ou lorsqu’un grand nombre de migrants qualifiés quittent un pays, créant des manques de main-d’œuvre qui peuvent être difficiles à combler”. “Mais sur le long terme, les preuves sont claires : les avantages de la migration, en particulier d’une migration bien gérée, dépassent largement les problèmes”, a-t-elle déclaré.

    A quelles preuves peut-elle bien faire allusion lorsque l’on sait que l’immigration représente aujourd’hui le premier des problèmes pour nombre de nations et que son coût abyssal semble interdire tout redressement durable à celles dont la politique migratoire s’est révélée des plus laxistes ?

    Selon Louise Arbour, l’adoption du Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière en décembre à Marrakech sera “un moment décisif” pour l’élaboration des politiques mondiales en matière de migration. On ne peut, hélas, mieux dire…

    Arnaud Raffard de Brienne

    Synthèse nationale

  • Les petits aléas de la "diversité"

    les médias sont très très discrets:

     

     26 voitures brûlées Porte de Saint-Cloud à Paris

     

     Cette nuit, 26 voitures ont été brûlées Porte de Saint Cloud. A 1 h du matin, les riverains ont été réveillés par l'alarme d'une voiture qui brûlait au pied de leur fenêtre. Les pompiers ont éteint le feu en quelques minutes. Avenue Marcel Doret, toutes les voitures garées en épi d'un côté de la rue ont été vandalisées et incendiés, soit 25 voitures ! Un habitant du quartier a indiqué que les coupables avaient été arrêtés par la police : il s'agit d'une bande de "jeunes", tous mineurs, qui habitent le pâté de maison en face des voitures incendiées. Il y aurait eu d'autres voitures brûlées à Boulogne, et de nombreux incendies de poubelles. Mais silence radio sur France Info... Voici une photo de l'avenue Dode de la Brunerie et une série de photos de l'avenue Marcel Doret :

     

     http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2015/07/26-voitures-br%C3%BBl%C3%A9es-porte-de-saint-cloud-%C3%A0-paris.html

     

    http://www.fdesouche.com/627573-paris-debordements-dans-le-ve-le-xive-le-xve-et-le-xixe-poubelles-incendiees-et-jets-de-cocktails-molotov

     

    http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/14-juillet-echauffoures-entre-jeunes-et-policiers-a-paris-14-07-2015-4942201.php

     

    c'est festival aussi à Brest:

     

    -Brest (29) : de nombreux véhicules incendiés dans la nuit, un jeune tué au couteau

     

    http://www.fdesouche.com/627713-brest-29-de-nombreux-vehicules-incendies-dans-la-nuit-un-jeune-tue-au-couteau

     

    -Eure : nuit de violences urbaines à Louviers, Évreux et Vernon, feux de voitures et policiers caillassés (Màj)

     

    http://www.fdesouche.com/627661-eure-nuit-de-violences-urbaines-evreux-et-vernon-feux-de-voitures-et-policiers-caillasses

     

    -Rueil-Malmaison (92) : voitures incendiées et échauffourées sur les Hauts de Rueil

     

    http://www.fdesouche.com/627749-rueil-malmaison-92-voitures-incendiees-et-echauffourees-sur-les-hauts-de-rueil

     

    -Oise : plus de vingt voitures ont été incendiées cette nuit

     

    http://www.fdesouche.com/627753-oise-plus-de-vingt-voitures-ont-ete-incendiees-cette-nuit

     

     

    -Paris XIVe : echauffourées et cocktails Molotov, « On entend des explosions depuis 10 ou 15 jours »

     

    http://www.fdesouche.com/627727-paris-xive-echauffourees-et-cocktails-molotov-entend-des-explosions-depuis-10-ou-15-jours

     

    http://www.fdesouche.com/627679-venissieux-69-un-supermarche-en-partie-incendie-le-14-juillet-cest-le-defoulement-general

     

    Compilation provisoire:

     

    Nuit de 13 au 14 juillet 2015 : compilations de débordements

     

    http://www.fdesouche.com/627575-nuit-de-13-au-14-juillet-2015-compilations-de-debordements

     

    des faits rien que des faits (avec les sources ! )sur www.fdesouche.com

  • Antony (92) : une passagère du RER B violée à la station Fontaine Michalon par un Roumain

    Une femme d’une trentaine d’années a été victime d’un viol, ce samedi midi, à la station Fontaine-Michalon située sur la commune d’Antony. La jeune femme, tout d’abord importunée par un homme dans le train, est descendue à cette station. Son agresseur l’a suivie avant de la piéger au bout du quai et de la faire basculer en contrebas pour la violer.

    Il est ensuite remonté dans une rame en direction de Massy-Palaiseau (Essonne). Rapidement alertée, la Ratp a fait stopper le train à la station suivante, Les Baconnets, où l’auteur présumé des faits, un homme de 24 ans de nationalité Roumaine et sans domicile fixe, a été interpellé alors qu’il se cachait dans un wagon.

    Le Parisien via François Desouche

  • Société multiculturelle, société multiconflictuelle

    Par Bruno Golnisch

    Le lynchage d’un jeune Rom vendredi dernier à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) enlevé, violemment tabassé et  laissé pratiquement  pour mort par une bande issue selon certaines hypothèses de la cité voisine – « la cité des Poètes» ça ne s’invente pas…- a été l’occasion d’un concert unanime d’indignations. Cette vengeance ( ?) –la victime aujourd’hui dans le coma a été interpellée plusieurs fois par la police pour des délits et laissée en liberté-  aurait pour cause l’exaspération générée par les cambriolages que des Roms auraient commis à l’encontre des populations afro-maghrébines voisines. Le Figaro rappelle aussi, et l’un n’empêche pas l’autre, que «la cité des Poètes est connue pour être touchée par le trafic de stupéfiants, des trafiquants auraient pu souhaiter faire peur à la communauté Rom, susceptible d’attirer trop souvent le regard des autorités ». Si ce campement de nomades a en effet décidé de déménager, il est clair pourtant que tous les regards sont désormais braqués sur la cité en question…

     SOS racisme, le PS, le PC, mettent en cause rituellement dans cette triste affaire la montée de la xénophobie, et bien sûr un Front National à qui l’on impute d’être responsable d’une « libération de  la parole» facilitant le passage à l’acte violent !

    Le  discours habituel, mélange de bêtise et d’hypocrisie,  qui est le propre des officines immigrationnistes. Répéter en boucle de vieux mantras  ne fait pas disparaître la réalité. A savoir  l’exaspération générée par une immigration non maîtrisée, dont les premières victimes sont les plus pauvres. Et aussi le ras-le-bol devant le laxisme judiciaire qui laisse penser (souvent avec raison) que les voyous peuvent agir en toute  impunité.

     Une impunité dont jouissent largement d’ailleurs les mafias Roms qui exploitent d’autres Roms dans des réseaux criminels à l’échelle européenne. Mafieux qui pourraient  aussi être les auteurs de ce tabassage en règle.

    Les violences subies par ce jeune délinquant Rom ont suscité, nous l’avons dit, une avalanche de réactions. François Hollande a commenté pour la première fois depuis son élection un acte de violence, certes supposément à dimension raciste, ce qui explique l’émotion nationale et obligatoire qu’il suscite…  

    « Ces actes sont innommables et injustifiables, ils heurtent tous les principes sur lesquels notre République est fondée », a-t-il déclaré. Il faut que « les responsables de cet acte inacceptable soient retrouvés dans les délais les plus rapides pour répondre de leurs actes devant la justice », a affirmé de son côté Manuel Valls, tandis que le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, a diffusé un communiqué dans lequel  il promet que « la police judiciaire est totalement mobilisée pour faire rapidement la lumière sur cette affaire, interpeller les auteurs des faits et les remettre à la justice ».

    En avril dernier constate Bruno Gollnisch, le président de la république, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur  ne s’étaient pas sentis obligés de communiquer sur le viol particulièrement monstrueux d’une jeune gauloise de 18 ans à Evry (Essonne), la ville de M. Valls, par des mineurs étrangers âgés de 11 à 17 ans. Le silence de la caste  politico-médiatique sur ce drame fut quasiment total.  

     Entraînée dans un terrain vague  sous la menace d‘un couteau,  notre compatriote avait  été violée  plusieurs fois pendant deux heures, torturée, battue jusqu’au sang. Les racailles chance-pour-la-France avaient expliqué au juge que le traitement qu’ils avaient  fait subir à cette jeune fille était normal puisque   « toutes les Françaises sont des putes ».

     Le racisme anti-français est lui quantité négligeable et n’est jamais  relevé par les faiseurs d’opinion puisqu’il  faut conforter la propagande  multiculturaliste en faveur du « vivre-ensemble » dans la paix et l’harmonie, d’un monde à terme  sans frontières  et favorisant  le métissage universel.

     Le grand politologue, philosophe, géopoliticien et comique  Jamel Debbouze le rappelait encore aux sombres abrutis que nous sommes dans Le Monde ces dernières heures : les « artistes » (sic)  doivent «gueuler (…) que l’on vit dans l’ère du métissage. Qu’on n’a pas d’autre alternative que de faire avec l’autre, que l’étranger n’est pas une mauvaise nouvelle, mais, au contraire, une très bonne nouvelle, qu’il faut faire corps ensemble face à l’adversité».

      « Il faut faire très attention aux discours (du FN) qui tentent d’arrondir les angles. Marine Le Pen – je devrais dire Jean-Marine Le Pen - n’a pas changé, ses paroles sont dangereuses et font du mal à la France. Les gens qui y adhèrent sont fous.» a encore expliqué M. Debbouze.

     Autre phare de la pensée, député et dirigeant de la très vertueuse UMP, Xavier Bertrand,  invité de Radio J dimanche, a lui aussi fait une nouvelle fois l’étalage de ses puissantes convictions…cosmopo-maçonniques.

     Membre de la secte du Grand Orient, celle là même qui a déclaré « une  guerre à mort au FN » le frère Bertrand a intimé l’ordre à Marine  de « faire le ménage dans son propre entourage » tout en concédant qu’elle «  n’est certainement pas prête à prendre les mesures qu’il faut pour écarter définitivement du Front National les personnes qui pensent comme Jean-Marie Le Pen » . « Les électeurs qui mettent un bulletin FN dans l’urne doivent savoir que le Front National sera toujours prisonnier de son passé et, qu’à cause de l’attitude de certains de ses dirigeants, ne sera jamais un parti comme les autres». M. Bertrand n’a apparemment toujours pas compris que c’est justement parce  qu’il n’est pas un parti comme les autres que le FN séduit !

     Autre pointure intellectuelle, le député-maire  UDI de Drancy (Seine-Saint-Denis),  Jean-Christophe Lagarde, a abondé dans le même sens que M Bertrand.

     Invité de  la radio RCJ, M. Lagarde a tenté d’expliquer que Marine «est le faux-nez d’une  extrême droite qui se veut présentable mais dont le projet politique est d’abord et avant tout anti-républicain, parce que la République est fondée sur  l’égalité des personnes quelles que soient leurs origines et leurs religions et  cela est consubstantiellement impossible avec l’extrême droite. Son projet est  profondément anti-républicain et profondément anti-français».

     Ce louvoyant centriste aime décerner des brevets de républicanisme et de patriotisme. Fédéraliste européiste, il a voté en faveur du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels, vice-président du groupe d’amitié France-Qatar de l’assemblée jusqu’en 2012, il a apporté son soutien du très contesté  imman de Drancy, Hassan Chalghoumi.

    Le citoyen Lagarde s’est aussi illustré en permettant la construction  dans « sa »  commune, en 2007-2008, et  dans « le plus grand secret » (par conviction intégrationniste ? Electoralisme ? Clientélisme ? Communautarisme ?) d’un centre culturel islamique (mosquée)  d’un coût de 2,1 millions d’euros, financé  entièrement par les  contribuables, en totale contradiction avec  la Loi de 1905…

     Que tous ces gens là continuent à nous insulter et à nous cracher au visage, est somme toute  plutôt bon signe et prouve que l’opposition nationale, populaire et sociale garde le bon cap ! 

    Bruno Golnisch

  • Communiqué de Méridien zéro

    Meridien-zero_1euro.gif

    Comme vous le savez, nos locaux ont été incendiés voilà quelques jours. Comme l'a signalé le communiqué du M.A.S, si l'origine du sinistre reste "indéterminée", l'équipe de Méridien Zéro a relevé la disparition de plusieurs éléments matériels du studio radio ... Malveillance criminelle, volonté intentionnelle de nuire ? Nous ne le saurons probablement jamais, les auteurs de ce type d'actes étant par nature des lâches.

    Quoi qu'il en soit, pour Méridien Zéro le constat est sans appel. Le matériel qui n'a pas été volé a été détruit par l'incendie, la suie et l'eau. Notre studio est inutilisable. Déjà, dans les premières heures suivant l'annonce de l'incendie, vous avez été très nombreux à vous manifester et à nous soutenir y compris financièrement.

    Ces marques d'attention précieuses dans ce moment difficile nous touchent profondément. Soyez-en tous remerciés. Ces marques de sympathie décuplent également notre volonté et notre détermination à poursuivre notre modeste mais nécessaire travail de formation, d'information et de réinformation. Nous avons trouvé des solutions nous permettant provisoirement de continuer à produire nos émissions. Mais nous voulons au plus tôt rebâtir nos studios et réintégrer nos locaux.

    Aussi, nous lançons officiellement une campagne de dons auprès de vous tous, auditeurs et amis de notre antenne. Aussi vrai que vous êtes des milliers à nous écouter, un don même modeste de quelques euros s'agrégeant à tous les autres contribuera à financer l'achat du matériel technique, des éléments d'insonorisation tout en aidant à la reconstruction du local.

    Vous pouvez faire un don directement sur cette page en utilisant le bouton paypal situé en haut à droite sur le site Méridien zéro.

    Il est également possible de nous envoyer un don par la poste (chèque ou espèce) à l'adresse suivante : USPJ 75 rue de Lourmel 75015 PARIS.

    Merci à tous pour votre soutien ! Et surtout ... A l'abordage et pas de quartier !

     L'équipe de Méridien Zéro

  • Touche pas à mon pote mais frappe ta femme !

    Lilian_Thuram_frappe_sa_femme.jpg

    Votre conjoint est un professionnel de l'antiracisme ? Attention mesdames !

    Le président de SOS Racisme de Lille défigure sa femme, Bertrand Cantat roue de coups son épouse Marie Trintignant, la compagne de Lilian Thuram l'accuse de violences conjugales avant de retirer sa plainte pour ne pas porter préjudice à une personne à la « morale très noble »...

    Il est vrai que l’honneur de Thuram est incontestable. Il la porte en rosette sur ses vestons. N'est-il pas chevalier de la Légion d’honneur ? Qu'il ne tape plus dans un ballon ou qu'il ait trop tapé sur une compagne, peu importe ! N'a-t-il pas fondé « Éducation contre le racisme ». Ne doit-il pas devenir officier ce mardi 17 septembre en présence de Dame Taubira ? Et ne serait-ce pas pour cette raison que la compagne de Lilian Thuram retire sa plainte ?

    Le mouvement identitaire avait été condamné pour un autocollant intitulé « Ni voilée, ni violée ». Lilian Thuram est décoré comme icône de « Touche pas à mon pote ! ». Et tant pis s'il a trop touché à celle qui était davantage qu'un « pote »...

  • Policier victime d’un guet-apens à Mulhouse : un pas de plus franchi dans la barbarie

     

    Communiqué de Steeve Briois, secrétaire général du FN et de Patrick Binder, président du groupe FN au Conseil régional d’Alsace, conseiller municipal de Mulhouse

     

    L’agression particulièrement odieuse d’un policier en civil ce samedi à Mulhouse, attiré dans un guet-apens et tabassé, avant que sa voiture ne soit incendiée alors qu’il y était encore, doit attirer notre attention sur l’escalade de la violence et l’aggravation du sentiment « anti-flic » dans les banlieues.

     

    Steeve Briois, secrétaire général du Front National, et Patrick Binder, conseiller régional d’Alsace et conseiller municipal de Mulhouse, exigent la plus grande intransigeance pour ces actes barbares. Ils rappellent que bien évidemment ce quartier de Mulhouse n’appartient pas aux fameuses ZSP listées par Manuel Valls, mais il n’en demeure pas moins que c’est une zone de non-droit où les polices n’ont manifestement plus droit de cité, au risque de s’y faire tuer.

     

    Le Front National rappelle que l’on n’éradiquera pas la délinquance et la criminalité avec la faiblesse, la lâcheté et l’angélisme de Taubira et Valls. Face à la barbarie et au sentiment d’impunité de ces voyous, il n’y a que la fermeté et le rétablissement de l’autorité républicaine. Le Front National manifeste bien entendu toute sa solidarité pour le policier agressé, ainsi que pour tous ses collègues dont l’exercice de la fonction devient chaque jour de plus en plus difficile et risqué.

    Source : Nations Presse Infos