Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Immigration

  • L’affaire Mamoudou : vraisemblablement une nouvelle affaire Théo…

    Mamoudou.jpgFRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : 

    Mardi dernier, notre équipe de réinformateurs a analysé l’invraisemblable mayonnaise médiatique qu’a suscitée l’exploit de Mamoudou Gassama, ce clandestin malien de 23 ans qui a escaladé la façade d’un immeuble du XVIIIe arrondissement de Paris pour porter secours à un enfant.
    Revenons sur cette affaire à la lumière des questions qu’a posé à son sujet André Bercoff, éditorialiste à Sud Radio, lors d’une émission de Cnews, mercredi dernier. Après avoir regretté l’absence totale d’enquête préalable à cet emballement médiatique, Bercoff pose une première question : cet enfant de trois ans et demi est censé avoir escaladé la rambarde du balcon du 5ème étage, puis être tombé. Sachant que sur une distance de chute qu’on peut évaluer à quelque trois mètres, la vitesse acquise dépasse déjà les 30 km par heure, comment l’enfant, à supposer qu’il ait réussi avec ses petites mains à agripper la rambarde du quatrième étage au cours de sa chute, a-t-il pu mobiliser l’énergie nécessaire pour annuler une telle vitesse et pour rester accrocher dans le vide pendant plusieurs minutes à la seule force de ses bras ? Assurément, si Mamoudou est le héros du jour, ce petit garçon en est un autre, dont l’histoire retiendra la force physique proprement herculéenne. Evidemment, Bercoff n’a pas apporté à sa démonstration les précisions physiques que nous y avons ajoutées.
     
    La deuxième question ?
     
    Elle est plus banale mais tout aussi intrigante. Comment se fait-il que le voisin que l’on voit sur une vidéo tentant de sauver le gamin depuis son balcon, un homme barbu, assez trapu et de type méditerranéen, ne soit pas du tout le même que celui qui est peu après interrogé, es-qualité, par Cnews : imberbe, plutôt fluet, et de type caucasien ?
     
    Des questions qui ont valu à Bercoff une volée de bois vert…
     
    A peine a-t-il commencé à parler, que Pascal Praud, qui dirige l’émission, s’emporte : « Je ne comprends toujours pas ce que vous voulez dire ! ». Praud l’interrompt peu après sur le même ton scandalisé : « Vous voulez dire quoi ? Que c’est un montage ?». Quant à Alain Jakubowicz, totalement dans son rôle, il évoque avec un sourire entendu la… « théorie du complot ». « Ça, c’est la déformation du bon avocat de la Licra », rétorque Bercoff, à la limite de l’indicible.
     
    Mais il est une question que n’ont posé ni Bercoff ni les autres…
    Cette question, beaucoup d’internautes l’ont posée, mais aucun journaliste du système ne la posera face à une caméra : que fait en France ce Malien, jeune et en pleine forme physique, alors que le Mali est en guerre et que, depuis 2013, 22 soldats français – un officier, neuf sous-officiers et 12 hommes du rang – se sont fait trouer la peau dans le cadre de l’opération Barkhane, pour que lui et les siens puissent vivre en paix dans leur pays ?

    Novopress

    Au cœur du nationalisme

  • Djihadistes libérés : combien de Français vont mourir à cause de Macron et Belloubet ?

    MacronBelloubet.jpgActuellement, plus de 1 200 personnes écrouées pour des faits de droit commun sont radicalisées tandis que plus de 500 sont en prison pour terrorisme.(1)

    Ceux ci sont des anciens d’al-Qaïda et des djihadistes de l’Etat Islamique du Levant (alias Daech)

    Dans les mois à venir, ces détenus incarcérés pour terrorisme et ceux qui se sont radicalisés en prison seront libérés.

    « Radicalisés », c’est-à-dire qu’ils ont embrassé une religion qui, poussée au bout de sa logique ,conduit à nier les lois de la République démocratique et laïque qui est la nôtre, à refuser la liberté de conscience et d’expression, à détruire tout ce et tous ceux qui s’opposent à elle, à dégrader la moitié de l’espèce humaine et à soumettre tous ceux qui ne croient pas en elle …

    Cette (pseudo) religion, bien sûr, c’est l’islam, par naissance et par essence, guerrier, destructeur, séparatiste, ségrégationniste, sexiste.

    Relâcher ces individus potentiellement dangereux et destructeurs, c’est envoyer dans « la nature » des fanatiques criminels prêts à des équipées mortifères au sein de notre espace social et sociétal français.

    C’est ce que s’apprête à faire la sotte « garde des Sceaux » avec l’approbation du freluquet immigrationniste et islamophile de l’Elysée.

    Mais l’apprentie-sorcière de la place Vendôme sait faire preuve d’humour : une fois l’annonce faite de l’ouverture des portes ( serait-elle légale, elle n’en est pas moins ouverture à l’explosion terroriste !), n’a-t-elle pas affirmé hautement, sans doute parce qu’elle n’y croyait pas trop, que « le gouvernement était arc-bouté sur le suivi de ces personnes », « qu’elles seraient fichées avec précision » (fiches S ?) et « que nous (les responsables exécutifs ?) les suivons pas à pas » …

    Tous ceux qui ont le souvenir des ordures humaines du type Merah, Kouachi, Coulibaly, Sid Ahmed Gglam, Yassim Salhi, Larossi Abballa, Zyad Bel Belgacem, Radouane Lakdim , qui se rappellent les 7 tueurs du 13/11/2015 à Paris, les égorgeurs de Saint Etienne du Rouvray et de Magnanville, le criminel de Nice (j’en passe, et de plus dangereux) – dont beaucoup étaient, à la fois, fichés et suivis – apprécieront le côté macabre de l’humour ministériel qui semble faire passer les 300 morts, les 500 blessés (et les milliers de citoyens traumatisés dans leur chair et leur personne) des attentats depuis 2012 dans les pertes et profits de la politique menée depuis des années. !

    Mais soyons optimistes : l’important, c’est que nous ayons été prévenus …

    Ainsi ça va nous permettre de prévoir de belles marches blanches, bien organisées, de faire des stocks de bougies, de peaufiner nos discours à base de « padamalgam, de plujamaissa, de onvouzèm, de vousn’aurezpasmahaine » Mélenchon pourra même crier : « halte aux fachos et aux racistes » en applaudissant les prouesses des salafistes qu’il cajole…

    Oui, c’est mieux quand on est prêt. Et ça permet aux bobos et aux antifafs actuels de mettre sous surveillance étroite tous les groupuscules d’extrême droite identitaires. Au cas où certains s’armeraient d’eau bénite …

    Et j’entends déjà les thuriféraires islamophiles et immigrationnistes des media de toutes sortes nous culpabiliser pour ne pas faire le meilleur accueil aux futures hordes sauvages islamiques et d’origine immigrée qui vont déferler dans notre espace civil, laïque et démocratique .

    Bon, les Français, vous allez encore avaler ça ?

    Parce que, si vous restez passifs, la vague d’aujourd’hui sera, demain, un tsunami.

    Jean des Entamures

    1- http://www.lepoint.fr/politique/selon-nicole-belloubet-450-radicalises-sortiront-de-prison-d-ici-fin-2019–06-06-2018-2224619_20.php
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/06/06/01016-20180606ARTFIG00367-ces-islamistes-susceptibles-d-etre-bientot-liberes-de-prison.php
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/06/06/01016-20180606ARTFIG00335-l-inquietante-sortie-de-prison-de-450-islamistes.php

    Riposte laïque

  • L'immigration tue encore et encore. Le jeune Kevin assassiné par une chance pour la France

    kevintueur

    Et non, la journalope, il n'a pas été tué pour un mauvais regard. Il a été tué parce que la racaille immigrée ne supporte aucun regard quel qu’il soit et que sur cette affaire Kévin est mort tout simplement parcequ'il a défendu son amie suite à l'agression de ce bâtard ! 

    Peine de mort pour cet assassin !

    Terre et Peuple

  • Affaire Ramadan : l’usurpation de titres universitaires par l’islamologue était connue depuis 2009

    Tariq Ramadan.jpg09/03/2018 – INTERNATIONAL (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
    C’est une affaire dans l’affaire. Après les accusations de viols dont il fait l’objet depuis quelques mois, Tariq Ramadan est au centre d’un nouveau scandale : avant d’être nommé professeur à Oxford, l’islamologue suisse s’est présenté en tant que professeur de philosophie et d’islamologie à l’Université de Fribourg. De faux titres, comme le précise un récent communiqué de l’université de Fribourg.

    Le système fait semblant de découvrir que Tariq Ramadan est un usurpateur, alors que cette fraude avait été dénoncé dès 2009 devant une commission parlementaire française. En vain : à l’époque, Ramadan et ses soutiens qataris étaient intouchables.

    Les malheurs de Frère Tariq pourraient indiquer une inflexion du rapport de force à l’intérieur de l’islam sunnite entre les wahhabites soutenus par l’Arabie Saoudite, et les Frères musulmans soutenus par le Qatar.

    Alors que le royaume saoudien peut s’appuyer sur ses traditionnels alliés américains et israéliens, son rival qatari semble quant à lui de plus en plus isolé sur la scène internationale.


  • Avoir eu raison si tôt... avant tout le monde

     104727175.jpg

    Le livre "Ordre Nouveau"

    173844150.jpg

    Pour l'acheter en ligne cliquez ici

    Bulletin de commande